AccueilFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | 
 

 Sliver, récit des possibles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Josa
Admin
avatar

Nombre de messages : 1042
Age : 35
Localisation : St-etienne
Niveau du perso : 193
Classe : Ecaflip
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Sliver, récit des possibles   Mer 8 Aoû 2007 - 18:27

Moi c'est josa,

Comme vous pouvez le voir, j'aime être mise en avant, et prouver mes valeurs de guerrière. Mais trève d'égocentrisme, je suis ici pour raconter mon histoire.

Mon enfance est guère intérressante, je ne vous ennuierais pas avec elle. Mes balbutiements en matière de combats eurent lieu à l'intérieur d'une très vieille guilde de xelors nommée Time Style.
A l'époque, je maniais tellement mal mon épée, que je préferais me servir de mon arc, en qui j'avais plus confiance. Inutile de vous dire qu'a leur actuelle, ce dernier est relégué au fond d'un coffre dans une banque perdue. Bref, mes premiers pas furent difficiles.
Je compris, grace à l'aide de mon ami Big que ma vocation était de faire parti du cercle des bontariens, en qui j'avais totale confiance.
Mes premiers ennemis furent de vicieux démons, qui avaient pris la facheuse habitude de nous suivre partout Big et moi, leurs nom resterons à jamais gravés dans ma tète. Il s'agissait du vieux sadida Lord Alucard, et de son vicieux ami ecaflip Narfaya. Après maintes luttes, nous nous défimes de ces ignobles personnages.

Notre histoire ne pouvait s'arrêter la,
Une fois passés bras droits dans la vieille Time Style qui connaissait à l'époque un essor incroyable, Big et moi menions ensemble les rênes de la guilde, au grand dam du comeneur qui avait peur de perdre le peu de pouvoir qui lui restait. Mais il pouvait se rassurer, nos destins ne se limitaient pas à cette guilde. Nous créâmes alors la célebre Deus Solaris, emmenant avec nous les fidèles.

Et la commence la montée vers l'illumination,
La guilde grandit, prospère, tous les jours de nouvelles personnes suivent aveuglément le pouvoir deii insufflé par les puissants Josa et Bigzobi. Metalus naît, querrier iop issu de la roche granitique la plus solide et se met à croitre indéfiniment. Nous levons une armée, devenons de puissants chefs de guerres, aidés par nos seconds qui deviennent puissants à leur tour.
Tout cela nous permet enfin de s'allier avec la guilde la plus puissante de la surface de cette terre, la magnifique Lithium !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sliver.keuf.net
Josa
Admin
avatar

Nombre de messages : 1042
Age : 35
Localisation : St-etienne
Niveau du perso : 193
Classe : Ecaflip
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: La fin des deii   Mer 8 Aoû 2007 - 18:27

Cette époque marqua une grand transition dans l'histoire de Dofus, elle nous permit de prendre nos repères avec l'histoire. De savoir discerner les bons des mauvais et enfin d'acquérir notre propre force. Moi, Josa, devint l'un des Ecaflip les plus puissants de ce bas monde et mon ami, devenu mari, Big devint Eni très puissant, accompagné de son fidèle serviteur Iop fait de roche et d'acier, Metalus.

Deus Solaris touchait sa période d'apothéose. Nous vivions dans un monde empli de richesses, ou chacun des membres ou presque était digne de confiance. Nous inspirions la peur à nos ennemis et l'admiration à nos voisins. Le nom de Deus solaris devint célébrité.... Puis légende...

La période noire alors arriva. Big et moi ne purent nous entendre sur des points primordiaux. Des membres puissants en furent blessés et durent partir. La situation devint instable, et je partis à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sliver.keuf.net
Josa
Admin
avatar

Nombre de messages : 1042
Age : 35
Localisation : St-etienne
Niveau du perso : 193
Classe : Ecaflip
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: La suite ?   Mer 8 Aoû 2007 - 18:28

Eh bien la suite, ca ne sera pas moi qui vous la contera !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sliver.keuf.net
PapyBoeingtown
Admin
avatar

Nombre de messages : 196
Age : 34
Niveau du perso : 122
Classe : Enu
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Implosion   Mer 8 Aoû 2007 - 22:02

Implosion

Cette histoire vous est conté du point de vu de PapyBoeingtown, de facon à la fois romancé et proche de la vérité, avec une petite pointe d'humour.

Après matinée de dur labeur, PapyBoeingtown extenué, poussa la porte le taverne Feudbuk, taverne qui était devenue la cantine des deiis, il salua la foule d'un signe de la tête et se rapprocha des tables que le tenancier avait fini par leur réserver. Chanceu était déjà attablé, son assiette bien remplie comme à l'accoutumée et quelques chopes vides s'empilaient déjà à ses cotés, il héla Papy, ce dernier s'assit, commanda et mangea à ses cotés. Alors que le repas se terminait, Papy songea à faire une petite sieste, mais Chanceu tenait à lui parler de Jag-Bistrot, un jeune novice prometteur selon lui et qui avec son aide et celle de Papy deviendrait quelqu'un de très fort, il se lança dans de grande explications visant à prouver ses propos. Papy bercé par les paroles de Chanceu s'assoupit, il rêvait de milles et un trésors, quand il perçut la voix de Train qui proposait de l'aide à Créos afin de produire une de ces potions qui améliore le taux de pénétration d'une arme... Il entendit vaguement la voix de Bigzobi interdire à Créos de fabriquer une dague avec une telle potion, sous prétexte qu'il était prioritaire sur la concotion d'une telle potion, ayant un ami plus experimenté et donc plus apte à augmenter sa puissance, Train s'insurgea devant de tels propos, mais le calme retomba assez rapidement. Papy allait se rendomir, quand soudain, Bigzobi revint à la charge, en le réveillant, en tempêtant avec violence devant "l'égoisme " dont faisait preuve Train:
- Ah, tu es mal placé pour me parler d'égoïme et pour trouver anormal qu'un tel sacrifice soit fait en mon nom, dit-il, c'est toi Train l'égoiste à chaque fois que nous allons tuer un Chêne Mou, tu n'arrêtes pas de nous gaver avec ce que tu aimerais y trouver.
- Mais, je ne suis pas égoiste, c'est vrai que je m'impatiente à la vue du Chêne Mou, mais qu'y puis-je, répondit Train.
Alors que Papy essayait de réunir ses pensés, Chanceu lançait déjà une remarque:
- Je veux bien me taire sur de nombreux points, mais je ne te laisserai pas dire de tels sotises, Train n'est pas égoiste.
Et Papy, en se levant péniblement, ajouta:
- Nom d'un petit bonhomme, c'est possible qu'il s'impatiente de temps en temps, lorsqu'on recherche des ingrédients succeptible de créer un artefact, tel que celui-ci, mais de là à prétendre qu'il est égoiste il y a un gouffre. Il m'a aidé plus d'une fois, contrairement à d'autres...Alors dire qu'il est égoiste laisse moi rire.
Ce à quoi Big répondit:
- Oh ca va toi, tu es toujours contre moi, tu es content quand quelqu'un s'en prend...
La suite Papy ne l'entendit pas, car une jeune ecaflip connue sous le nom d'Eraser lui murmura:
- laisse tomber. Il est pas de bonne humeur.
- J'en ai rien à carrer. Moi, je ne suis pas d'humeur à entendre pareil sotise.
Interrompant Bigzobi et les mumures de l'ecaflip, il repris à voix haute:
- Mais arrête ton char Ben Hur Marcel, c'est vrai je ne t'ai jamais ni soutenu, ni aidé, ironisa-t-il, arrête de faire ton Caliméro va...
Il se rassit fatigué par son intervention et laissa les autres s'engueuler,il sortit un petit chiffon pour lustrer sa pelle , suivant vaguement la conversation, Bigzobi traitait Train de tout les noms, et se dernier lui répondait plus poliment mais avec la même hargne. Mais finalement Train abandonna, décida de quitter les deiis, et sortit avec une allure princière de la taverne. Bigzobi s'emporta une dernière fois inutilement:
- Je te vire de cette guilde, vil gredin, et ceux qui ne sont pas d'accord avec cette décision, qu'ils partent maintenant ou se taisent à jamais...
Papy interrogea Chanceu du regard, et lui sembla qu'ils pensaient la même chose. Il finit de lustrer sa pelle en murmurant: "n'importe quoi?"
Bigzobi lui tint à peu près ce language :
- Qu'est ce que tu dis? T'es pas content?
Papy rangea son chiffon se redressa rapidement et cria :
- J'ai dis que c'était n'importe quoi!!!
Il rangea son matériel et s'approcha de Bigzobi qui s'en était déjà pris à quelqu'un d'autre. Il posa sa main sur l'épaule de bigzobi, et d'une main ferme le força à s'asseoire:
- Adieu, gamin, et bonne chance avec le joyeux merdier dans lequel tu viens de te fourrer, tu as raison sur un point, je ne te sortirai pas de celui-ci.
Il détacha le symbole dans la guilde qui ornait son manteau et en s'approchant du tenancier, et il le lança dans un verre, que Big venait de commander:
- A plus Jimmy, dit-il d'un ton lasse à l'intention du tavernier.
Il partit avec moins de prestance que ne l'avait fait Train, mais le poids des années lui semblait plus lourd aujourd'hui. En passant le pas de la porte il se rendit compte qu'il avait toujours appelé le tavernier Jimmy, alors qu'il ne connaissait même pas son vrai nom...Mais peu lui importait, il était temps pour lui de retrouver Train.



Fin du premier épisode...Papy retrouvera-t-il Train? Chanceu le suivra-t-il? Que vont-ils devenir? Jimmy s'appelle-t-il réellement Jimmy? Pourquoi Papy utilise-t-il un chiffon pour lustrer sa pelle? Et quel genre de chiffon peux rendre une pelle aussi brillante? Peut être aurez-vous ces réponses, dans le prochain épisode, si vous êtes sage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sliver, récit des possibles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sliver, récit des possibles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EDH] Montage Sliver Overlord
» EDH Sliver ?
» [EDH] Sliver Queen
» quelques combinaisons possible?
» Changer de métier sans rien perdre, désormais possible !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deus Solaris :: Section publique :: Présentation-
Sauter vers: